L’histoire d’Aura Seminalis

Le projet de Sarah a germé depuis quelques années, voyant comment l’humain bouleverse l’environnement, elle entreprend de reconstruire ce qui est possible à son échelle, afin d’offrir aux générations suivantes une vraie possibilité, un avenir concret. Pour ça pas besoin d’une technologie providentielle, d’une croissance matérielle, mais une nécessité de retrouver du sens, du lien, ce que Sarah a trouvé à travers la biodiversité de nos territoires.

Aujourd’hui il n’est plus utile d’expliquer ce que les arbres apportent à la faune et la flore, comment ils contribuent à notre bien-être et notre santé au quotidien, à travers le climat, ils nous protègent en permanence, même si nous l’avons oublié.


En agriculture, seuls ou en haie bocagère, ils protègent des vents dominants, des polluants chimiques, évitent l’érosion des sols, hébergent et nourrissent une immense biodiversité animale et végétale. Nous sommes également tributaires d’eux, capturant le dioxyde de carbone, il est vital de créer et protéger des forêts multi-spécifiques (de plusieurs espèces végétales)

Sachant cela, Sarah choisit en 2019 de suivre une formation agricole à Romans-sur-Isère (Drôme) afin de valider ses acquis et de concrétiser son projet. Elle obtient son brevet professionnel cette année là et décide par la suite de créer Aura Seminalis.

La pépinière se situe à Charpey dans la Drôme, aux pieds du Vercors. Il s’agit d’une culture de plein champ, afin de permettre aux arbres de s’enraciner pleinement dans une terre qui leur est adaptée.
Ils évoluent dans un environnement ouvert, au gré du climat, afin d’avoir des végétaux de grande qualité.
La totalité de la pépinière est biologique, et pour pousser d’avantage ses valeurs, elle travaille à la main afin d’éviter le pétrole comme ressource énergétique.
L’eau utilisée n’est pas puisée dans les nappes phréatiques étant donné qu’elle récupère l’eau de pluie.
Dans un désir de protéger et valoriser la biodiversité locale, Sarah récolte les graines sur des espèces sauvages autour du site en accord avec le cahier des charges de la marque Végétal Local.